Les Customs Suzuki des amis de la francophonie

Le "c'est nul !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le "c'est nul !"

Message  Sam Canyon le Lun 17 Aoû - 15:29

Le "c'est nul !"

Ben oui ! La plupart du temps, ceux qui n'aiment pas quelque chose trouvent ça nul et ne se gênent pas pour le faire savoir à leur entourage.
Dernièrement, pendant l'heure du déjeuner, j'ai avoué avoir aimé un roman. Que n'avais-je pas fait là ! Ma voisine la plus proche a carrément déclaré : "De toute façon, cet auteur est nul. Ses livres sont nuls (alors qu'elle n'en avait lu qu'un), et ce qu'il écrit n'a aucun intérêt !"
Sauf que cet auteur nul fait de chacun de ses ouvrages un best-seller, que son premier roman a été adapté au cinéma par la maison de production de Steven Spielberg (adaptation très libre - trop libre, même - qui n'a pas rencontré un bien grand succès car très décevant par rapport au roman, preuve que ce dernier avait un style bien marqué et que l'histoire originelle avait plu au plus grand nombre), et que, d'abord, moi je l'ai bien aimé.
C'est, il faut quand même le reconnaître, une histoire d'amour à classer dans la catégorie "fantastique". C'est donc un roman assez spécial.
On aime ou on aime pas ! Mais on a tous le droit de ne pas aimer. Là n'est d'ailleurs pas le propos.
Je trouve dommage que quelqu'un se permette de descendre, en public, un livre apprécié et appréciable qui a marqué de façon très positive des millions de lecteurs. Quand on n'aime pas, on dit "je n'aime pas" ; On ne dit pas "c'est nul".
Si cette personne était elle-même écrivain  reconnu et encensé par la critique, je pourrais peut-être considérer son "c'est nul" avec davantage de recul.
Si cette personne était critique littéraire, réputé pour son objectivité et sa propension à une analyse longuement gambergée, là aussi je pourrais considérer, à la rigueur, son "c'est nul" avec davantage de recul.
Mais franchement, là, vu le contexte, je n'adhère pas du tout à sa radicalité. En plus de descendre le livre publiquement et de dissuader d'éventuels lecteurs de le lire (lecteurs qui vont rater quelque chose d'agréable, du coup), elle m'a fait passer pour un ignare apte à se contenter de lecture de supermarché. C'est humiliant !

_________________
avatar
Sam Canyon
Fondateur
Fondateur

Messages : 767
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 53
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "c'est nul !"

Message  Larry Gaulade le Lun 17 Aoû - 15:30

Je comprends que tu te sois senti humilié.
Tu sais, il y aura toujours des gens dépourvus de délicatesse. Si j'ai bien compris, c'est un de tes camarades de formation, qui t'a ainsi touché. Dis-toi que, dans la plupart des cas, les gens qui se permettent de considérer une oeuvre comme nulle sont enclins à un irrépressible égocentrisme.
On n'y peut rien.
C'est comme ça.
Je me souviens que, vers la fin des années 1970, le groupe Dire Strait était un des plus gros vendeurs de disques, en Europe. Il était talonné par Stevie Wonder (Master Blaster) et David Bowie (Ashes to Ashes), et même surpassé par le tsunami Supertramp. Mais bon, les musiciens de Dire Strait avaient beau être encensés, presque unanimement, par les critiques, ils étaient considérés nuls par beaucoup de gens qui voyaient dans l'existence même de ce groupe une simple opération de profits d'ordre pécuniaires.
Pas mal de gens, donc, ont tourné le dos à Dire Strait et se sont privés de cette excellente musique, uniquement à cause d'un sentiment de trahison. Le groupe Dire Strait était nul parce qu'il était trop commercial ! C'est aussi invraisemblable qu'incompréhensible. Cela dit, beaucoup de ceux qui critiquaient le groupe avaient tous ses albums, à la maison.
Quand tu parles de ce roman, je vois très bien de quoi il s'agit. Moi-même, j'ai été un peu déçu par les livres de cet écrivain qui sont sortis par la suite. Mais ça n'enlève pas sa qualité au premier roman. Beaucoup de gens qui se la racontent un peu trop sont capables d'apprécier des séries télévisées mais se montrent totalement intolérants avec un roman qui vaut dix fois le meilleur des épisodes de Lost ou de NCIS.
La vie est ainsi faite. Tout fonctionne par contrastes. On cite l'oeuvre de Simenon comme une référence alors que celle de Frédéric Dard est bien plus passionnante. En plus, le père de San Antonio écrivait beaucoup mieux que celui de Maigret ! Mais bon, Maigret a bénéficié de la sentimentalité des Parisiens, voire de leur chauvinisme !
Quant à ce type qui t'a quelque peu malmené, il semble évident qu'avant de critiquer un livre qu'il n'a pas su apprécier (ou qu'il n'a peut-être même pas lu), il ferait bien de regarder ailleurs que vers son nombril, de temps en temps.
Car s'il est en formation, c'est qu'il a dû rater quelque chose d'important, à un moment de sa vie ; ou réaliser trop tard qu'il s'était trompé de direction.
Il n'a donc pas beaucoup de leçon à donner aux autres ; surtout pas à cet écrivain qui se débrouille fort bien avec la plume, quoi qu'on en dise. Lui au moins n'a pas besoin de formation de correcteur. Il a su se construire une vie qui lui permet de se faire corriger par d'autres.

_________________
avatar
Larry Gaulade
Administrateur
Administrateur

Messages : 111
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 49
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum